Home » #prezpollSL2015 » [Presse] L’élection présidentielle au Sri Lanka : absence d’un discours inclusif

[Presse] L’élection présidentielle au Sri Lanka : absence d’un discours inclusif

Au mois de novembre 2014, le président de la république sri-lankaise, Mahinda Rajapaksa, avait annoncé que la prochaine élection présidentielle aurait lieu le 8 janvier 2015, deux ans avant l’expiration de son mandat actuel programmée en 2017. Selon de nombreux analystes politiques, ce passage aux urnes imprévu était dû à une chute croissante de la popularité du Président Rajapaksa et de sa famille, qui contrôlent presque la moitié du budget de l’état et des ministères les plus rentables. Au départ, une élection présidentielle servait surtout à renforcer la popularité du Président Rajapaksa, mais c’est le contraire qui semblait se confirmer à l’approche de 2017. Le groupe politique en place pensait réussir à se maintenir au pouvoir, car depuis l’élection de M. Rajapaksa, l’opposition etait confrontée une crise politique et à une série de défaites électorales.

Lire la suite ici. [date de publication: le 28 février 2015].

Advertisements